*
* gradient

Crédit immobilier : légère remontée des taux

par Elisabeth Lelogeais le 06/01/2012 | Theme : Crédit Immobilier

Les taux du crédit immobilier ont amorcé une hausse modérée en décembre 2011, de l’ordre de 0,05% à 0,10%, la remontée la plus haute s’appliquant aux crédits les plus longs, 20 ans et plus. Malgré tout, les conditions d’emprunt restent attractives et autant en profiter avant que les taux ne remontent et que les octrois de prêt soient plus restrictifs.

Tout au long de l’année 2011, l’épée de Damoclès d’une hausse des taux s’est dressée sur la tête des futurs emprunteurs. Une hausse a effectivement eu lieu mais dans des proportions relativement raisonnables, contrairement à ce qui était annoncé. Entre janvier et juillet 2011, selon meilleurtaux.com,  les taux ont augmenté de 0,60 point en moyenne avant de se stabiliser cet été puis de baisser légèrement en septembre pour remonter à nouveau en décembre, de 0,12 point en moyenne, voire davantage sur les durées de 25 ans et plus. Début janvier, petite poussée. Pour Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux, « en ce début d’année, les banques affinent leurs stratégies de taux : 54% de nos banques partenaires ont augmenté le taux de 0,10% en moyenne contre 90% en décembre et elles sont tout de même près de 30% à les avoir baissé de 0,17% en moyenne ». Mais en fin d’année, certaines banques n’ayant pas réalisé leurs objectifs font des efforts sur le taux du crédit immobilier. D’autant que ce taux bas est « garanti » par des OAT autour de 3% et par un triple A.

Source : meilleurtaux.com

Resserrement des critères d'octroi

Très peu de sinistres en France au niveau du crédit immobilier. Personne ne va le contester. Et pour maintenir cette performance tout en respectant les accords de Bâle 3  pour reconstituer leurs fonds propres et avoir plus de liquidités, les banques , selon Maël Bernier d’Empruntis « redoublent de vigilance pour les dossiers standards mais peuvent aussi rester très actives sur les très bons dossiers ». Un constat de sélectivité noté également par meilleurtaux  qui devrait se poursuivre en 2012 : «  certaines banques ne proposent plus des prêts au-delà de 30 ans, d’autres  demandent un apport de 10% pour couvrir au moins les divers frais et d’autres encore 20% pour obtenir un très bon taux ». Pour Maêl Bernier, « depuis l’été dernier,  mais aussi depuis quelques semaines, il y a une quasi disparition des durées longues comme le 30 ans et une distribution très prudente du 25 ans ». Pour l’avenir, le pronostic s’avère délicat : tout dépend vraisemblablement du triple A qui va donner une orientation à la hausse des taux cas de perte.

Source

Empruntis, meilleurtaux.com
© Fotolia.com

Elisabeth Lelogeais

Publicité
Crédit Immobilier

Crédit Immobilier Avez-vous pensé à votre Crédit ? ImmoStreet.com vous propose de faire une simulation en ligne gratuite.
Faire une simulation ›

  Historique de ma visite